13 PRODUCTIONS AU FIPADOC 2020

Le FIPADOC, Festival International du Documentaire à Biarritz, proposera cette année 3 films de 13 Productions dans ses différentes sélections !
Du 21 au 26 janvier, rendez-vous au Pays Basque pour cette première grande fête consacrée au documentaire de l’année 2020.
Découvrez les films en sélection :

LES MURS DE LA HONTE

Sélectionné dans la catégorie Histoires d’Europe & au FIPADOC Campus, éligible au Prix du Jury des Jeunes Européens.
En projection :
– mardi 21 janvier à 11h45 à la Gare du Midi, en salle Atalaya ; séance suivi d’un débat en présence de la réalisatrice
– vendredi 24 janvier à 15h45 au cinéma Le Colisée

icon-fichetechnique

ANNÉE : 2019

DURÉE : 52′

RÉALISATION: Sylvie GARAT

COPRODUCTION : France 3 Corse ViaStella

Pour empêcher une escalade de la violence entre les communautés catholiques et protestantes, à Belfast, à la fin des années 1960, l’armée britannique a construit des bouts de murs à travers la ville. Ces murs dits « de la paix » sont devenus, dans un second temps, un moyen de maintien de l’ordre.

Cette période marque le début ce qu’on appellera pudiquement « les troubles ». Une guerre civile entre les républicains de l’IRA luttant pour le rattachement de l’Irlande du nord à la république d’Irlande et le gouvernement britannique relayé par les unionistes loyalistes qui souhaitent, rester dans l’Empire britannique.

Malgré la fin du conflit armé et les accords de paix signés en 1998, les murs sont toujours là, de véritables cicatrices qui tailladent la cité nord irlandaise. Le plus emblématique de ces murs est celui construit entre les quartiers populaires de Falls Road, catholique et Shankill, protestant. Il est le plus long de Belfast. C’est aussi le lieu  où les heurts entre les deux communautés ont été nombreux durant le conflit.

Comment construire la paix dans ces quartiers lorsqu’on a un mur comme seule perspective ?

Le documentaire retrace l’histoire de ces habitants qui vivent séparés, des deux côtés du mur mais qui essaient, chaque jour, de se construire un avenir commun.

 

A VOUS DE JUGER

Sélectionné dans la catégorie Panorama de la création francophone, éligible au Prix du Public.
En projection :
– mardi 21 janvier à  14h à la Gare du Midi, en salle Gamaritz
– mercredi 22 janvier à 18h30 au Centre des Congrès Bellevue, à l’Auditorium ; séance suivie d’un débat en présence de la réalisatrice

icon-fichetechnique

ANNÉE : 2019

DURÉE : 52′

RÉALISATION: Brigitte CHEVET

DIFFUSION : Le 14 octobre à 23h sur France 3 Bretagne et le 7 octobre à 00h05 sur France 3 Paris Île-de-France
REDIFFUSION : Le lundi 17 février à 23h30 sur France 3

Citoyen français, vous avez chaque année une chance sur 1 300 de recevoir une lettre du Ministère de la Justice vous désignant membre d’un jury d’Assises.

Impossible de se dérober à ce devoir, sauf à payer une forte amende. Rarement, dans notre système démocratique, votre vote va autant peser dans une décision aussi lourde. Vous serez confronté aux crimes, aux détails sordides, au pire de l’humain. Après cette épreuve, vous ne verrez plus la justice de la même manière et vous ne serez plus tout à fait le même…

Filmés à la Cours d’Assises de Rennes, au Parlement de Bretagne, dix anciens jurés, hommes, femmes, de tous âges et milieux sociaux, racontent cette expérience bouleversante : devoir juger autrui… au nom du peuple Français.

En s’intéressant à ces jurés, au-delà des cas individuels, c’est aussi tout un pan largement méconnu de la justice en France qui va se révéler à nous. En effet, presque personne ne le sait mais ces hommes et ces femmes, maintenus dans l’ombre, sont ceux qui, quotidiennement, jugent les affaires les plus graves. Aux Assises, seules les infractions encourant un minimum de dix années de prison sont jugées. C’est sur eux et leur pertinence que la justice s’appuie pour rendre ses sentences.

Ce film apporte une réflexion nécessaire, à l’heure où la réforme de la justice prévoit de diminuer fortement le rôle de ces jurys populaires dans le système judiciaire français.

BARONS SANS DESCENDANCE : JUPPÉ, UN ROMAN BORDELAIS

Sélectionné dans la catégorie Les Remarqués.
Cette section présentera une sélection complémentaire resserrée de bons documentaires qui ont été repérés par le comité de sélection qui a choisi de les proposer aux professionnels accrédités, en plus de la sélection en salle. Dans le cadre du festival, le film sera disponible à la demande sur les écrans de la vidéothèque FIPADOC.

icon-fichetechniqueANNÉE : 2019

DURÉE : 52 minutes

RÉALISATION: Antoine Laura

DIFFUSION : lundi 18 novembre à 23h05 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, samedi 1er février à 22h30 sur Public Sénat

Après 24 ans de règne sans partage Alain Juppé quitte brusquement Bordeaux pour rejoindre le Conseil Constitutionnel. En partant il déclare, la larme à l’oeil  “avec Bordeaux nous étions un vieux couple”.

Juppé et Bordeaux c’est une histoire d’amour avec son lot d’infidélités.

Quand il débarque dans la cité Girondine en 1995, l’homme politique déjà bien en vu vient chercher un fief pour mieux se propulser au sommet de l’Etat. Dès qu’il le peut, il prend ses distances avec la mariée pour mener une carrière d’envergure nationale. Mais les aléas de la vie politique le ramènent à chaque fois au bercail. Au fil du temps la ville devient son refuge.

Avec le temps, Juppé et Bordeaux ont finis par s’apprivoiser et se façonner mutuellement.

Lui a mis tout son talent pour transformer la belle endormie, elle en retour a forgé un être plus humain, plus proche des habitants.

Quel fut cette relation entre un homme et une ville. Qu’elle empreinte Juppé aura-t-il imprimé, avec quelle ambition ?  Quelle trace aura-t-il laissé ici  à Bordeaux ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.