Brezhoneg, un siècle de breton

Ecrit et réalisé par Pierrick Guinard

DURÉE: 5×52′

ANNÉE: 2001

Synopsis

En cinq étapes, l’histoire de la langue bretonne au XXème siècle, entre déclin et renouveau.

FILM 1 – Du 19e siècle à la première guerre mondiale, TOUT LE MONDE PARLE BRETON

A la veille de la première guerre mondiale, la société traditionnelle rurale, très religieuse parle breton. La moitié de la population ignore même le français. Pourtant, celui-ci perce peu à peu, notamment par l’école et par l’envie d’une promotion sociale dans cette société en surpopulation… Mais c’est la guerre de 14, où plus de 100.000 Bretons laissent leur vie, qui va marquer une véritable rupture dans le mode de vie paysan.

FILM 2 – D’une guerre à l’autre, LE FRANÇAIS S’INSTALLE

La guerre a ébranlé la société bretonnante qui semblait immuable. La politique de l’école se radicalise. L’interdiction d’y parler breton est encore plus formelle. Le français s’installe. La Basse-Bretagne vit son bilinguisme. On parle breton à la maison, à la campagne, chez les pêcheurs ou les artisans, et bien sûr à l’église. On parle français à l’école, avec l’administration, dans les villes ou les gros bourgs.

FILM 3 – De la deuxième guerre mondiale aux années 60, LE BASCULEMENT

A la veille du second conflit mondial, la langue bretonne a encore sa place dans la société rurale traditionnelle. En Basse-Bretagne, plus des trois quarts de la population la parle, soit plus d’un million de personnes. Au sortir de la guerre, un véritable basculement va se produire. Face à la nouvelle ére qui pointe, on cesse d’élever ses enfants en breton pour qu’ils accèdent à la modernité. Le demi-siècle qui débute va voir l’écroulement de la langue bretonne.

FILM 4 – Fin des années 50 … début du 21e siècle, L’ECROULEMENT

La Bretagne est sommée d’entrer au plus vite dans le siècle. Le progrès économique bouleverse la vieille société. La natalité régresse. La pratique religieuse dégringole. La langue bretonne s’écroule… Mais dans les années 70, la Bretagne a des doutes sur la modernité. C’est le temps des revendications identitaires. On veut retrouver ses racines, son histoire, sa musique, sa langue…

FILM 5 – Parler breton aujourd’hui, PARLER BRETON DEMAIN

Début du 21ème siècle, « l’identité culturelle » bretonne se consomme bien. Paradoxe d’une époque ou paradoxe de la vie : d’un côté, la mort d’une langue, celle du breton dialectal des anciens, de l’autre, une renaissance linguistique, celle d’un breton standardisé, modernisé, que l’on peut écrire et transmettre. Mais l’avenir est sombre. A peine 100.000 personnes l’utilisent aujourd’hui quotidiennement. Faut-il d’or et déjà faire son deuil du breton ou croire à sa résurrection? Existe-t-il vraiment une stratégie de la reconquête ?

Teaser

Acheter le DVDdvd-brezhoneg

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.