CHRONIQUES MÉDITERRANÉENNES À FREJUS

icon-fichetechnique

ANNÉE : 2020

DURÉE : 26′

RÉALISATION : Nicolas Micha

REDIFFUSION : Dimanche 04 octobre à 12h55 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

Cette semaine, les Chroniques Méditerranéennes de Nathalie Simon font escale dans l’une des stations balnéaires les plus célèbres de la Côte d’Azur : Fréjus !

Anciennement connue sous le nom de Forum Julii et fondée en 49 av. J.-C. sous l’impulsion de Jules César, la ville est jalonnée par d’impressionnants vestiges romains.

De la côte jusqu’aux terres, Fréjus abrite également des espaces naturels uniques, grâce à ses habitants engagés avec passion dans la protection de ce patrimoine.

Monument emblématique de Fréjus, c’est dans l’ancien amphithéâtre romain que Nathalie rencontre Rodolphe et ses amis de la Légion VIII Octavia Forum Julii. Pouvant accueillir à l’époque plus de 10 000 personnes, cette arène est aujourd’hui un lieu de culture, au sein duquel se tiennent les spectacles de reconstitution de la légion romaine. Nathalie s’essayera à l’exécution d’une chorégraphie de combat… en costume !

Après avoir visité l’ancien vivier romain datant du Ier siècle, c’est au port de Fréjus que Nathalie a rendez-vous avec Amélie pour partir explorer les nurseries Biohut. Véritables écosystèmes, ces petites cages installées tout le long du port et des plages permettent la croissance des poissons les plus fragiles, menacés par les aménagements côtiers. Un projet qui allie protection de la nature et sensibilisation du public !

Les habitants de Fréjus sont investis dans la protection de leur littoral, mais n’oublient pas les terres. Ainsi, c’est au marché de la Vallée Rose que Nathalie retrouve Gilbert, maraîcher. Cette vallée, inondée lors de la catastrophe du barrage de Malpasset, a été transformée en lieu de maraîchage ; et accueille surtout les étals d’une trentaine de producteurs. Un marché 100% local, directement du champ au consommateur !

Entre terre et mer, c’est aux étangs de Villepey que Nathalie rejoint David, garde du littoral. Ce lieu, aussi riche que fragile, est le théâtre d’une biodiversité foisonnante. Ouvert au public, il est possible de venir se balader ou observer les oiseaux, dans ce cadre exceptionnel…

La journée se termine à la chapelle Notre-Dame-de-Jérusalem. Dernière œuvre de Jean Cocteau, et cachée au milieu d’un parc aux senteurs de pin, elle dévoile son intérieur envoûtant et coloré. Un trésor culturel dans un écrin de nature, voilà un beau point d’orgue à la découverte de Fréjus !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.