Ces dernières années, les murs de Marseille se sont recouverts d’un nouveau type de messages. Des collages dénonçant les féminicides et les violences faites aux femmes interpellent les passants et redonnent une dimension politique aux inscriptions urbaines.

icon-fichetechnique

ANNÉE : 2021

DURÉE : Un film de 52′ & 6 épisodes courts

RÉALISÉ PAR : Élodie Sylvain et Charlotte Ricco

DIFFUSION :  France 3 PACA

« Il m’aura fallu du temps que comprendre que c’était un viol »
« Julie a été tuée par son ex le 03.03.2019, elle avait déposé 5 plaintes »

Apparu à l’été 2019 dans la cité phocéenne, ce mouvement a rapidement entrainé une véritable vague féministe sur les murs de la ville. En solitaires, ou regroupées en collectifs, des militantes ont décidé de se réapproprier la rue. Pour briser le silence, dénoncer le harcèlement sexuel, sortir le féminicide de l’intimité des maisons.

Marguerite applique des lettres noires sur fond blanc pour dénoncer des crimes, ‘Ndrame met à l’honneur le cycle menstruel via des dessins provocateurs, Zola étend des T-shirts en public pour aborder le harcèlement sexuel du quotidien, Ménopause rebelle questionne le tabou de la ménopause avec des pochoirs revendicatifs…

Mais qu’est ce qui pousse ces femmes de tous âges et tous horizons à prendre possession de l’espace public ?
Ces créations artistiques, présentes sur les murs et les trottoirs de notre ville, peuvent-elles vraiment changer l’ordre des choses ? Qu’en pensent les passants témoins de ces messages ?

J’irai crier sur vos murs part à la rencontre de ces messagères d’un nouveau genre, dévoilant leurs aspirations et leurs motivations, leur volonté de bousculer l’ordre des choses, de provoquer les passants.
De manière à décrypter une lutte féministe locale et actuelle qui partage une même revendication : l’émancipation des femmes. Aujourd’hui et maintenant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.