La bataille d’Abidjan

Ecrit par Elio Comarin et réalisé par Didier Fassio

ANNÉE: 2006

DURÉE: 52′

 

Synopsis

L’après-guerre froide permet désormais à l’Afrique de commencer à compter.

Dans la douleur. Grâce à des crises-qui sont en fait de véritables révolutions- qui continuent, au centre comme dans l’ouest du continent, mais qui sont plus ou moins contenues par une nouvelle diplomatie régionales, désormais dégagée des contraintes extérieures du passé récent (colonial et post-colonial).

C’est à travers l’actualité de la côte d’ivoire et l’exemple récent du Libéria que nous allons pouvoir aborder cette question, qui marque vraisemblablement un tournant pour l’Afrique.

Cette « bataille » s’ouvre sur des images de l’inauguration, en 1953, du port d’Abidjan, appelé à devenir le « débouché naturel » de l’Afrique de l’Ouest. Depuis, le « miracle économique ivoirien » a fait long feu. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est coupée en deux, entre le sud tenu par les forces de Laurent Gbagbo, l’actuel président, et le nord sous contrôle de la rébellion des Forces nouvelles.Mais la crise qui secoue la Côte d’Ivoire aujour-d’hui est loin d’être une affaire purement interne à ce pays. Elle s’ancre dans le contexte d’une région secouée par des conflits autour des matières premières – pétrole, cacao, café, or, diamants – et dans l’histoire mouvementée de l’Afrique de l’Ouest. Le Liberia voisin a connu dix ans de guerre civile au terme de laquelle l’entrepreneur de guerre Charles Taylor a fini par prendre le pouvoir, avant de lancer ses mercenaires en Sierra Leone. Taylor a également soutenu les rebelles ivoiriens avant d’être évincé…Dans ce contexte de profonds bouleversements régionaux, au-delà des violences récurrentes en Côte d’Ivoire et au Liberia, il s’agit d’observer comment s’établissent les frontières internes de l’Afrique, de s’interroger sur l’indépendance des États vis-à-vis des anciennes puissances coloniales et de comprendre comment les Africains tentent de prendre leur avenir en mains.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.