L’union de Limoges

Ecrit par Karine Bonjour et réalisé par Isabelle Ros

DURÉE: 52′

ANNÉE: 2011

DIFFUSEUR(S): France 3 Limousin et Poitou-Charentes

Synopsis

Prétextant les cent ans d’un vieux bâtiment de Limoges, le film fait revivre L’Union de Limoges,  ce temple de l’histoire sociale et culturelle de la région, en traversant les différentes phases et « occupations » qu’il a subies.

En août 1911, ouvrait, dans ce qui s’appelait alors la rue de la Fonderie, le Ciné-Union, deuxième plus grande salle de cinéma de France après le Grand Rex parisien. Vitrine culturelle du mouvement coopératif, il allait devenir un incontournable de la vie politique, syndicale et artistique limousine, jusqu’à sa fermeture en 1971 par des coopérateurs soucieux d’en finir avec le passé. Après vingt ans d’abandon et de dégradation, la Ville décidait de le rénover en Théâtre moderne. Depuis 1989, la rue – devenue entre temps rue des Coopérateurs – voit à nouveau entrer les Limougeauds derrière l’imposante façade du numéro 20, conservée d’origine.

Le film, lui aussi, s’attache à redonner vie à ce bâtiment en convoquant les souvenirs des Limougeauds, ainsi que les objets et documents qu’ils ont conservés, par nostalgie et souci patrimonial, par respect aussi pour un mouvement qui a incarné, dès la fin du 19ème siècle, l’esprit solidaire et mutualiste des « petites gens » de Limoges.

En suivant la visite guidée du bâtiment qui a été modernisé mais conserve volontairement des stigmates de l’Histoire, le film s’arrête sur un pan de mur, un objet, une affiche, un costume, un morceau de carrelage, pour raconter, par la voix des témoins de chaque période et celle des historiens, un événement marquant, un loisir pratiqué, un souvenir de colonie de vacances, un meeting politique, les « commissions » à l’Union, une représentation inoubliable, la philosophie des coopérateurs.

Dans une mise en scène dynamique et ludique, évoquant le music hall de l’Entre-deux-guerres et le théâtre d’aujourd’hui, le film « L’Union de Limoges » enracine le présent dans une histoire locale généreuse autant que tumultueuse.

Bande-annonce

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.