Marseille Provence 2013 / Bienvenue sur Mars

MP 2013 par Julien Blaine, poète

Le OFF DE MARSEILLE 2013 ne pouvait s’ouvrir sans rendre hommage aux racines grecques de la ville phocéenne : la philosophie. Est-elle une affaire d’érudit ? La philosophie se pratique dans la rue, sur les marchés, dans les banquets ! Performance animiste de Julien Blaine.

 

Capitale des bisounours

A l’heure où MP 2013, année où Marseille est capitale européenne de la culture, le petit monde politique et artistique de la cité se congratule….Un apéro, un dj, et ce petit monde s’embrasse goulûment.
Où l’on croise une ministre, Marie-Arlette Carlotti, un poète, Julien Blaine, un architecte à la langue pendante, Rudy Ricciotti, un maire, Patrick Menucci, une ancienne juge et élue régionale, Laurence Vichnievsky etc.. Quand Marseille devient la capitale des Bisounours…l’espace d’un soir.

 

Une ode à Marseille par Rudy Ricciotti

Lors du banquet de Platon qui a ouvert le OFF de Marseille 2013, les parrains de ce mouvement ont proposé leur ôde à Marseille, sur une idée de Gérard Tranquandi. C’est Zaza la crieuse publique qui déclame ici celui de Rudy Ricciotti, l’exubérant architecte du département des Arts de l’Islam du Louvre et du nouveau MuCEM à Marseille.

 

Le cri du port

C’est un cri de joie, un cri d’espoir, un cri qui déchire le ciel de Marseille et qui va rejoindre les milliers d’autre cris qui ont faim. Faim de culture et faim de fête. Faim d’art et de rencontres. Faim d’intelligence et de respect. Ils ne veulent pas des miettes ni même de bons amuse-bouches. Ils veulent un plat de résistance, un banquet, une orgie ? Alors à table !

 

L’attente

Samedi 12 janvier en fin de journée les marseillais descendent en masse dans la rue. Les visages sont tendus, la tension est extrême ? Depuis 5 ans, des bruits courent, des tracto-pelles se déchaînent, des artistes gesticulent, des politiciens font des discours, et eux, ils attendent ? Et maintenant, c’est sur le point d’arriver ? Mais quoi ?

 

La tambouille marseillaise par Yvan Cadiou

Pour l’ouverture de MP 2013 Off, un banquet de Platon était organisé. Au menu discours philosophiques, joutes oratoires, bien sûr, mais aussi bonne chère….mitonné par le chef Yvan Cadiou. Dans un style poético-culinaire, le coup d’envoi d’une année de festivités culturelles européennes au coeur de la mediterranée. Marseille ville métissée, bigarée, mélangée comme autant de bonnes épices…bon appétit…

 

Les minots

La passion populaire a emporté Marseille en cette soirée d’inauguration de MP2013. 600 000 personnes rassemblées entre le vieux port et la joliette…et une ville, un peuple qui s’enflamme. Les minots étaient de sortie pour cette soirée…et c’est bruyant. Où l’on croise aussi des artistes, un directeur scientifique du MUCEM, et ou tout le monde donne de la voix pour donner corps à la Grande Clameur de Marseille…

 

L’arbre à palabres

Dans le cadre du lancement des festivités de MP2013 une foule immense a envahi le vieux port et le centre ville de la cité phocéenne. A Marseille, on sait avoir le verbe haut, le verbe chantant…Mais niché au coeur du quartier historique, c’est un arbre à palabres qui a emporté les suffrages. Dans ce temple de l’oralité que représente la ville méditerranéenne, il faut savoir écrire…Des mots doux, des mots bleus et blancs, des coups de gueule..A vos stylos..

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.