Nos deux marseillaises

Ecrit/réalisé par Jean-Louis Comolli

DURÉE: 52′

ANNÉE: 2001

Synopsis

Douze ans après « Marseille de père en fils », l’émergence d’acteurs politiques enfants des immigrations devient visible.

Nous avons choisi de la montrer à travers deux femmes, deux marseillaises, toutes deux militantes socialistes, responsables politiques locales et filles d’immigrés maghrébins née dans les quartiers nord.

Toutes les deux ont participé aux batailles politiques de 2001: Nadia Brya pour les cantonales, Samia GHALI pour les municipales.

Qu’en est-il de la capacité du PS marseillais de se renouveler, de s’ouvrir aux forces citoyennes émergentes, de prendre en compte le travail des associations, le tissu vivant de Marseillaise ? Quelles ambitions, quelles analyses, quels réseaux pour ces nouvelles arrivantes sur la scène politique ?

Samia Ghali et Nadia Brya sont nées dans les quartiers nord de Marseille. Femmes d’origine maghrébine, militantes associatives, toutes deux âgées d’à peine 30 ans, elles incarnent une manière nouvelle de faire de la politique. Jean-Louis Comolli, qui a pris le temps de suivre sur le terrain, filme leur quotidien et leurs campagnes électorales respectives à l’occasion des élections de 2001.

Ces deux Mariannes très modernes ne doivent cependant pas faire oublier l’état du monde politique actuel, notamment de l’intégration bien mince dans le champ politique des femmes, a fortiori de citoyen(ne)s issu(e)s de l’immigration.

« Nous avons commencé à filmer la vie politique marseillaise en 1989. Une élection municipale. Celle qui devait décider de la relève de Gaston Defferre. C’était « Marseille de père en fils ». Dix ans plus tard, l’émergence d’acteurs politiques enfants des immigrations devient visible. Nous avons choisi de la montrer à travers deux personnages de femmes, deux Marseillaises toutes deux non seulement militantes socialistes mais responsables politiques locales, toutes deux filles d’immigrés maghrébins, nées dans les quartiers nord et s’inscrivant, donc, dans la troisième ou quatrième génération (après, on ne compte plus). Elles ont chacune à peine plus de trente ans et toutes deux ont participé aux batailles politiques de 2001, Nadia Brya pour les cantonales, et Samia Ghali pour les municipales.  »

Jean Louis Comolli

Acheter le DVDdvd-marseillecontremarseille

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.