PANAME AUTOUR DE LA PLACE D’ITALIE – DIM 22 AVRIL – 12H55

 

ANNÉE : AVRIL 2018

DURÉE : 26′

DIFFUSION : 22 avril 2018/ France 3 Ile-de-France

Cette semaine, Paname invite au voyage avec un épisode autour de la Place d’Italie. Cette place porte bien son nom puisqu’elle débouche sur la nationale 7 qui mène directement en Italie. C’est aussi par là que Napoléon Ier est revenu de son exil sur l’île d’Elbe. C’est parti pour une balade des plus éclectiques !

La visite d’Yvan commence à la fondation Jérôme Seydoux-Pathé où il est accueilli par Sophie Seydoux, la présidente. Cette merveille architecturale a été pensée par le célèbre architecte Renzo Piano qui en a fait un véritable temple de lumière à partir d’une façade sculptée par Rodin. C’est aussi le temple des passionnés de cinéma puisqu’il s’agit de la seule société de cinéma au monde à avoir conservé toutes ses archives depuis 120 ans. C’est l’occasion pour Yvan de découvrir tous les appareils inventés par Charles Pathé depuis 1896.

Yvan est ensuite accueilli en musique par Philippe Roëlandt, le propriétaire d’Aria Musique. Ce passionné, tombé amoureux de cet univers dès son plus jeune âge, explique son métier de luthier à Yvan. Entre la découverte des flûtes en or et une pause musicale bien méritée, Yvan se laisse surprendre par ce personnage hors du commun.

Yvan rejoint ensuite un autre personnage hors du commun, Frédérick Gersal, le chroniqueur historien de Paname. Les deux amis se rejoignent au milieu de la Place d’Italie, au pied de la statue du Maréchal Alphonse Juin, l’un des trois maréchaux de France qui a remporté les campagnes d’Italie pendant la Seconde Guerre Mondiale. C’est l’occasion pour Yvan d’en apprendre plus sur le quartier. Entre le quartier asiatique et celui des Gobelins, célèbre pour ses artisans, Frédérick ne manque pas d’histoires.

C’est dans la mairie du XIIIe arrondissement que la balade d’Yvan se poursuit. Il est accueilli par Sylvain Chatry, le directeur général des services qui connaît ce lieu comme sa poche et offre à Yvan une visite pleine de surprises. Entre les anecdotes, les ascenseurs street-art et un cours d’horlogerie, Yvan n’a pas le temps de s’ennuyer.

Yvan termine son tour du quartier en s’offrant une pause dégustation chez Le feu de Mars, un restaurant japonais situé aux alentours de la Butte-aux-Cailles. Tony, le chef, a été formé par un maitre japonais à Shanghai. Il prépare devant Yvan sa spécialité à base de poisson frais : le teppan yaki, un vrai régal.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.