Le secret bancaire est un droit de l’homme riche.
Le but de ce film n’est pas de faire comprendre l’affaire Clearstream 1 et 2 mais de comprendre que derrière toute enquête, derrière toute affaire, derrière tout homme ou femme qu’on cherche à démolir, des vies trinquent dans l’ombre et le silence des médias.


icon-fichetechnique

ANNÉE : 2020
RÉALISATION 
: Nina Robert
DURÉE : 52′
DIFFUSION : lundi 14 septembre à 23h sur France 3 Paris Île-de-France
COPRODUCTION : Citizen Films

Denis Robert a révélé celle que l’on nomme en France «L’affaire des affaires», l’affaire Clearstream.

Quand le journaliste démarre son enquête, sa fille aînée, Nina Robert, a 12 ans. 
Elle en a dix de plus quand la cour de cassation le blanchit en février 2011.
Dans ce documentaire intime et sensible, la réalisatrice revient sur ces dix années de combat contre la banque des banques. 
Pour elle, Clearstream n’a jamais été une banque. Ça a toujours été une espèce de personnage maléfique sans visage. 
Basé sur des archives personnelles et des entretiens avec les membres de sa famille, ce film est un voyage introspectif. 
« Clearstream et moi » montre que derrière tout journaliste ou lanceur d’alerte qu’on cherche à démolir, des vies trinquent dans l’ombre et le silence des médias. 

 Sélections en festival :

Festival des créations télévisuelles de Luchon 2020

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.