image : David Llari, Ballet de la Danse Physique Contemporaine

Et si l’on racontait l’amour en commençant cette fois-ci par la fin ?

En quinze ans, le nombre de ruptures a bondi de 63%. La rupture est avec la rencontre amoureuse ce qu’il y a de plus partagé au monde. Les carcans familiaux évoluent. L’amour et le désir se délient. La religion n’est plus là pour serrer les vis (ni les vices). L’idée du couple est chamboulée. Sa temporalité aussi. Sa structure. Les êtres s’aiment et se séparent en toute liberté. À quel prix ? Aime-ton pour autant moins ?

Avec la chambre conjugale comme lieu de mise en scène et en abymes de leur questionnement, Fanny Fontan et Romain Fiorucci explorent le champ de l’intimité passée, des blessures et des réparations.

 

 

icon-fichetechnique

ANNÉE : 2020

DURÉE : 52′

RÉALISÉ PAR : Fanny Fontan et Romain Fiorucci

DIFFUSION :  lundi 15 février à 22h50 sur France 3 Paris Île-de-France et France 3 Satellite, dans la collection « Amour au pays »

 

Et si l’on racontait l’amour en commençant cette fois-ci par la fin ? Adieu les grands et mièvres discours de contes de fées où l’on vécut longtemps heureux. Bienvenue dans la dure réalité des histoires d’amour qui finissent (mal en général) : crise d’angoisse, colère, larmes, existence fantomatique.

Qui n’a jamais connu cette liste non exhaustive de sensations douloureuses ?
Et pour cause : la rupture est avec la rencontre amoureuse ce qu’il y a de plus partagé au monde. On n’a jamais aussi bien parlé d’amour que lorsque nous avons quitté ou été quittés. Demandez donc aux écrivains et aux artistes ! Fanny Fontan et Romain Fiorucci les deux auteurs de ce film l’ont fait.  Avec pour ambition de répondre à cette question : « comment te dire adieu ? »

Voici donc un saut analytique, intime et masochiste dans l’instant tragique des amours déchus mais à bien des égards salvateur.  La preuve ? Les deux réalisateurs vont très bien ne vous en faites pas.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.